Thématiques - Sous-produits de l'assainissement - Assainissement

Les sous-produits de l'assainissement regroupent les boues de petites stations d'épuration, les matières de vidange domestiques issues de l'assainissement non collectif, les boues de curage de réseaux (unitaires ou séparatifs) et d’ouvrages d'assainissement, les graisses de prétraitements d'assainissement individuel (bacs à graisses individuels), de restauration ou d’activités agroalimentaires, de pré-traitement d'UDEP .

Le Graie et les sous-produits de l'assainissement

Agenda

Le Graie anime depuis juin 2000 un réseau régional des exploitants de stations d'épuration. Après avoir travaillé spécifiquement sur le thème de la gestion des sites de dépotage (site d'accueil de ces produits) et le traitement des sous-produits de l'assainissement, le réseau s'intéresse désormais également aux différents aspects de l'exploitation des stations d'épuration (optimisation énergétique, autosurveillance, etc.).

Ce réseau touche environ 70 personnes et se réunit deux fois par an lors de rencontres rassemblant une vingtaine de participants.

 

>>> Pour en savoir plus

>>> Accès réservé au groupe de travail

ACTUALITES DU GRAIE :

  • Prochaine réunion pléniére du réseau :
    Jeudi 30 novembre 2017

AUTRES ACTUALITES :

Dernières productions

Liens utiles

>>> Voir toutes les productions du Graie

>>> Voir tous les liens, références et documents


haut de la page

img1 img2 img3 img4
Credits Photos: GRAIE

Le réseau régional des exploitants de stations d'épuration

sur le traitement des sous produits de l'assainissement

pdfLien sur la presentation du reseau ( 10/13)


Thèmes développés

L’accueil des sous-produits de l’assainissement est un élément essentiel pour assurer la bonne gestion de l’eau sur un territoire, en incluant la prise en charge des sous-produits des traitements décentralisés : l’assainissement non collectif (fosses septiques, fosses toutes eaux, bacs à graisse), les ouvrages au fil de l’eau des réseaux, les ouvrages de décantation des eaux pluviales, … Il s’agit en effet de maîtriser le traitement de ces effluents tout au long de la filière. Les produits traités sont généralement dans des quantités beaucoup plus faibles que les effluents raccordés à la station d’épuration, ils ne doivent cependant pas être négligés.
En 2000, face aux multiples questions de la part des exploitants de STEP pour l'accueil de ces sous-produits, le Graie a créé un réseau d’échanges régional des exploitants de station d’épuration sur la gestion des sites de dépotage (sites d'accueil des sous-produits de l'assainissement) et la gestion des sous-produits de l’assainissement.
Depuis 2009 , le groupe à décidé d'ouvrir ces thématiques en s'intéressant à l'optimisation énergétique des STEP, aux démarches départementales de gestion des sous-produits de l'assainissement, à l'efficacité d'élimination par les STEP des substances prioritaires et émergentes (en s'appuyant notamment sur les résultats des programmes de recherche) ainsi qu'aux traitement et caractéristiques des refus de dégrillage.
Ce réseau touche environ 70 personnes et rassemble régulièrement une trentaine de participants lors de réunions d'échanges organisées deux fois par an.

L'animation régionale est soutenue notamment sur cette thèmatique par :

Mode de fonctionnement

Les objectifs de ce groupe sont : les rencontres et échanges informels d'informations (deux réunions par an), l'élaboration de petits documents techniques, résultats d'un consensus,et la visite de sites.
Le groupe de travail se fixe des objectifs en terme de production de documents simples, par exemple des fiches techniques sur les procédures de gestion des sites de dépotage, sur les contrôles de qualité, …, ou encore comme le bordereau unique d’identification et de suivi des sous-produits liquides de l’assainissement. Chaque thème de réflexion est piloté par un membre du groupe, lequel est assisté par les permanents du GRAIE.

Ce réseau s'adresse directement aux exploitants de stations d'épuration de la région Rhône-Alpes.
Cependant, des personnes ressources, d'autres organismes et d'autres compétences professionnelles, sont invitées à la demande des membres de manière permanente ou ponctuellement sur un sujet précis. Cette règle permet au groupe de garder une petite taille (20 à 30 personnes) propice aux échanges et discussions, et permettant l'accueil sur des sites à visiter.

Les participants sont par ailleurs invités à adhérer au GRAIE. Les réunions du réseau étant limitées en nombre de participants, il a été décidé de mettre les productions du groupe à la disposition de tous, avec un accès sur le site internet du Graie (dans la mesure du possible).
Le principal atout de ce réseau est de mettre en relation les exploitants d'unités voisines, lesquels ne se connaissaient pas bien.
Il leur permet de mutualiser leurs connaissances et compétences, d'avoir de nombreux contacts et échanges informels, y compris en dehors des réunions et d'envisager une gestion concertée, sur le territoire rhônalpin, de problématiques en assainissement liées à l'exploitation des stations d'épuration.

Pour plus d'information sur le réseau : LaŽtitia BACOT ( ) et Vivien LECOMTE ( )

 

haut de la page