Rechercher

Autres Articles dans la rubrique " Les News "

Offre de thèse : Origine des sédiments et des contaminants associés sur le Rhône : historique des apports et réactivité des contaminants

Proposition d’un sujet de thèse qui débutera en fin d’année 2017 à l’IRSTEA de Lyon, unité de recherche Milieux Aquatiques, Écologie et Pollutions.

Résumé :
Afin de concevoir des stratégies efficaces de contrôle et de gestion des sédiments et des pollutions diffuses, il est nécessaire d’obtenir des informations fiables sur les sources de MES transportées par les rivières. Des travaux récemment menés sur le fleuve Rhône ont permis d’établir un historique des apports en PCB depuis plus de 50 ans en différents sites du Rhône, sans toutefois apporter des éléments d’informations sur leur origine à l’échelle des sous-bassins versant. Or, dans le cadre de l’observatoire des sédiments du Rhône, une méthode a été développée sur les matières en suspension pour déterminer l’origine des MES à partir des signatures géochimiques dans la fraction non réactive des particules. Aussi, nous disposons à l’heure actuelle que de peu d’informations sur les données historiques en métaux et en mercure dans les sédiments ainsi que sur leur réactivité potentielle (transfert particulaire-dissous). Dans ce cadre, l’objectif de la thèse vise (i) à appliquer notre méthode de traçage originale à des carottes sédimentaires pour tracer l’origine des dépôts et des contaminants associés et (ii) déterminer si les MES/sédiments représentent une source ou un puits de contaminants lors de remise en suspension (crue, chasse) ou au niveau des zones de mélange (confluences).

Retrouvez toutes les informations et candidatez avant le 19 mai 2017 : ICI.