Rechercher

Historique et programmes d’action

Historique

A l’issue de la journée thématique sur les sédiments du Rhône, organisée par Zone Atelier Bassin du Rhône (ZABR) en juin 2005, la Compagnie Nationale du Rhône a demandé à la ZABR et à la Zone Atelier ORME (Observatoire Régional Méditerranéen sur l’Environnement) de proposer la configuration d’un Observatoire des Sédiments du Rhône.

Une première étude documentaire (Vassas & Citterio, 2006) a permis de montrer que les volumes de stocks sédimentaires étaient peu ou pas connus et que les données concernant les contaminants étaient presque inexistantes. L’insuffisance des connaissances concernant le fonctionnement du continuum sédimentaire sur le linéaire rhodanien, a mis en évidence la nécessité de produire de la connaissance et de croiser les points de vue des scientifiques et des gestionnaires (CNR, Agence de l’Eau, DREAL et Régions).

C’est pourquoi depuis 2009, l’Observatoire des Sédiments du Rhône a été créé. L’OSR est un projet d’actions scientifiques, co-construit avec les partenaires du Plan Rhône qui se décline en plusieurs programmes successifs.

Premier programme OSR1 - 2009/2010

Lancé en 2009, l’Observatoire des Sédiments du Rhône a commencé par un programme scientifique basé sur une année. Ce programme structuré en quatre axes thématiques a permis la consolidation du collectif scientifique sur l’ensemble du corridor et le lancement d’études exploratoires. Les quatre axes thématiques sont : (1) Réhabilitation des marges alluviales, (2) Métrologie des flux sédimentaires, (3) Retenues et barrages, et (4) Communication.

Vous pouvez consulter le programme d’action ainsi que le rapport final du 1er programme de recherche de l’Observatoire des Sédiments du Rhône.

Deuxième programme OSR2 - 2010/2013

Le deuxième programme de l’OSR a pris la forme d’un projet triennal. Ce programme d’action sur trois ans a permis la définition d’un état des lieux des connaissances sur les dynamiques sédimentaires du Rhône et le lancement des mesures d’observation en continu.

Le programme triennal (2010-2013) s’est décomposé en axes thématiques et techniques regroupant 12 actions de recherche. Cette organisation a évolué par rapport à celle esquissée lors du premier programme (2009-2010).

Deux axes thématiques ont été définis : « Stockages et Déstockages » et « Métrologie des flux et des contaminants associés », ainsi qu’un axe technique « Outils communs et valorisation ».

Liste des actions OSR2

Ce programme d’action a donné lieu à la rédaction d’une Charte d’objectifs validée par l’ensemble des partenaires. Cette charte définit les grands objectifs du programme et précise les rendus opérationnels attendus action par action.

Troisième programme OSR3 - 2014

En février 2013, le Conseil Scientifique de l’OSR a construit collectivement la structuration du 3ème programme scientifique. La structuration et le nombre d’axes de recherche ont évolué afin de s’adapter aux nouveaux besoins des opérationnels et offrir la possibilité de réunir les équipes scientifiques pour développer des démarches plus interdisciplinaires. Les quatre premiers axes structurent des champs thématiques spécifiques. Ils sont alimentés par un système d’observation et de mesures, et reposent sur un axe commun et transversal qui vient techniquement soutenir toutes les actions de recherche via le développement d’outils de modélisation, la gestion collective des données ou encore la valorisation des résultats (synthèse de l’ensemble des connaissances produites).

L’OSR3 a été conçu comme une phase de transition dans le cadre de la relance du nouveau Plan Rhône. Cette programmation a permis à la fois de consolider les acquis des quatre premières années de recherche, d’assurer la continuité des mesures et de préparer les actions ensuite mises en place dans la programmation 2015/2017.



Quatrième programme OSR4 - 2015/2017

Le programme d’action OSR4 repose sur une réflexion engagée sur le long terme dans la continuité des programmations précédentes. L’objectif principal est d’apporter des éléments de connaissance pour répondre aux questions engagées initialement :

  • Quelle a été l’évolution du lit du fleuve et de son corridor alluvial au cours du dernier siècle ? Quelles en sont les conséquences actuelles en termes de risques et potentiel d’habitat ? Quelles sont les caractéristiques des sédiments constituant le fond du chenal ? Ces sédiments sont-ils mobiles, constituent-ils un substrat propice en termes d’habitats ?
  • Quelles quantités de matériaux transitent annuellement dans le Rhône ? Quels sont les affluents participant le plus au transport solide ?
  • Les sédiments vont-ils jusqu’à la mer ? Quels sont les impacts des aménagements du fleuve sur le transit des sédiments ?
  • Quels sont les niveaux de pollutions des sédiments dans le chenal et sur ses marges ? Quelle est la mobilité de ces pollutions ?
  • Est-il possible de prévoir les dynamiques des sédiments du Rhône ?