Autosurveillance système

Un observatoire sur l’autosurveillance des systèmes d’assainissement, pourquoi et comment ?

Observatoire autosurveillance des systèmes d'assainissement

Le principe de « surveillance des systèmes de collecte des eaux usées et des stations d’épuration en vue d’en maintenir et d’en vérifier l’efficacité », par les collectivités, est institué, depuis 1991 par la Directive européenne sur le traitement des Eaux Résiduaires Urbaines (ERU), ainsi que par les lois et codifications françaises, notamment l’article 17 de l’arrêté ministériel du 21 juillet 2015.

Face aux choix nécessaires et à l’évolution de la réglementation, la mutualisation des retours d’expériences constitue certainement l’une des clés pour avancer sur ces questions d’ordre méthodologique, technique et financier.

 

C’est pourquoi le Graie, avec l’appui du MEDDE, du Cerema et de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, a lancé une enquête en février 2016 sur la région Auvergne – Rhône-Alpes et au-delà.

 

Son ambition est de fournir un premier retour sur les différentes étapes de mise en place de l’autosurveillance réseau (études, travaux, exploitation, gestion des données) ainsi que sur les utilisations possibles des données acquises. En effet, au-delà du caractère réglementaire obligatoire, l’autosurveillance constitue également une réelle opportunité pour connaître et optimiser la gestion de systèmes d’assainissement.

 

Une seconde enquête pour compléter l’observatoire est envisagée en 2018.

 

Objectif : valoriser les retours d’expériences en matière d’autosurveillance des systèmes d’assainissement sur Rhône Alpes Auvergne et au-delà

 

Picto observatoire AutosurveillanceUn formulaire a été élaboré et mis en ligne de février à avril 2016 sur le site du Graie, afin que les exploitants de réseaux d’assainissement déjà engagés dans l’autosurveillance et les collectivités qui se lançaient dans la démarche puissent faire part de leurs expériences.

 

Ce questionnaire est centré sur la mise en place de l’autosurveillance réseau. Quelques questions sur l’utilisation des données d’autosurveillance élargissent le questionnaire au système d’assainissement (réseau et station).

 

36 collectivités différentes ont participé à cette enquête. Les données renseignées concernaient 49 systèmes d’assainissement, couvrant 498 communes, pour un total de 9 217 645 équivalent habitant (EH). 41 des 49 systèmes appartenaient à la région Auvergne – Rhône-Alpes (AuRA) (données issues des données des eaux résiduaires urbaines – ERU 2014).

 

Ce questionnaire sera réutilisé et complété lors de la prochaine enquête en 2018.

 

Close