Journée de restitution MicroMegas

Rôle des techniques alternatives sur la gestion des micropolluants dans les RUTP

20 décembre

2018

13h30-18h00

INSA de LYON (Salle à préciser)

Tarifs d'inscriptions
Participation gratuite

Programme à venir

Contexte :

Le projet de recherche MicroMegas soutenu par l’AFB – l’Agence Française pour la Biodiversité et L’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse dans le cadre de l’appel à projets « Innovation et changements de pratiques : micropolluants des eaux urbaines » 2013 , il a débuté pour une durée de 4 ans en mars 2015.
MicroMegas s’est attaché au rôle des techniques alternatives sur la gestion des micropolluants dans les RUTP – Comparaison système centralisé / système à la source (notamment sur le site expérimental OTHU de Chassieu Django Reinhardt et l’EcoCampus Lyontech la Doua ).

Afin d’atteindre les objectifs et répondre aux différentes questions soulevées par cette thématique, Un consortium mêlant étroitement compétences de recherche et compétences opérationnelles a été constitué (DEEP (INSA Lyon), EVS (ENS Lyon), Grand Lyon La Métropole, GRAIE, Campus Lyon Tech La Doua, OTHU )

POUR PLUS d’INFORMATIONS SUR MICROMEGAS : http://www.micromegas-lyon.org


Objectifs :

Cette journée vise à restituer et faire connaître, aussi largement que possible, les résultats du programme de recherche, à savoir :
• les connaissances acquises sur le suivi expérimental des dispositifs alternatifs centralisés et à la source effectués et la caractérisation des perceptions des micropolluants et des dispositifs techniques par les différents niveaux décisionnels d’acteurs  ;
• les outils opérationnels qui ont été développés


Public:

Cette journée s’adresse particulièrement à un PUBLIC TECHNIQUE/OPÉRATIONNEL : représentants des
collectivités territoriales, les opérateurs, les bureaux d’études, leurs partenaires institutionnels (Services de
l’Etat, Agences de l’Eau…), et les acteurs de l’aménagement (aménageurs, paysagistes…) qui participent à
la conception des ouvrages. Elle intéressera également les élus, soucieux de mettre en place une stratégie
intégrée de gestion de l’eau sur leur territoire, et enfin, les scientifiques travaillant sur la gestion de l’eau dans
la ville (hydrologues, biologistes, chimistes, sociologues, économistes…).

 

Close